Nike Women’s Run – Amsterdam Race 🇳🇱

Hiiiii !

Après plusieurs mois, je prends enfin le temps de vous raconter l’évènement qui m’a mené jusqu’à Amsterdam le 16 mai dernier: La Nike Women’s Run Amsterdam. (plus de 5 mois déjà ?! 🙀).

Si vous voulez connaître tous les détails de mon voyage dans la magnifique capitale des Pays-Bas c’est par ici.

IMG_2434

Alors comme je l’ai peut être déjà expliqué, cette course a été mon premier 10K officiel. J’étais déjà super contente, je pouvais enfin dire que j’avais couru la distance « pour de vrai » en dehors de mes entraînements. Premier objectif de l’année – courir au moins un 10K officiel: ✔️.

Qui plus est, elle correspond également à ma première course en Europe, mon autre objectif sportif 2015 – courir au moins une course à l’étranger: ✔️.

Pas mal donc pour une première 😁. Isn’t it ? 😉

Mais bon trêve de blablatage, je m’éloigne un peu du sujet de l’article: la course en elle-même.

Kit de course:

Le fameux kit de course que j’ai été récupérer le jeudi 14 (soit deux jours avant le départ) chez Run2Day à Overtoom. J’avais pris rendez-vous pour le récupérer vers 17h mais je suis arrivée tôt (trop tôt !) et j’ai dû faire la queue pendant au moins 30 minutes…! En fait, la prise de rdv via le site Nike Netherlands ne servait à rien d’autre que connaître les horaires d’ouverture de la boutique puisqu’ils ne demandaient rien de particulier.

Du coup je suis arrivée vers 15h à la boutique et la file d’attente s’étendait presque jusqu’à la porte d’entrée. Je me suis demandée si je ne m’étais pas trompée de lieu, j’avais l’impression d’être à un casting: que des filles plus jolies les unes que les autres, au look assez pointu et certaines n’hésitaient pas à « défiler » fièrement en arborant le t-shirt de la course… Super !

Après une demi heure d’attente je descends enfin dans la cave (?!) de la boutique avec une dizaine de filles, où nous attentent trois employées pas extrêmement pressées (la zen-attitude des Amstello …😍) et qui me remettent mon kit de course. On ne présente rien d’autre que le mail de confirmation et la pièce d’identité (pas d’ordonnance de contre-indication: ouf !). Une seule question les intéresse: mon chrono objectif – moins d’une heure.

Retour à l’auberge où j’ouvre frénétiquement mon nouveau sac Nike (une enfant le jour de Noël vous visualisez ?!) :D.

Déjà, le sac ne ressemble pas à ceux dont j’ai l’habitude. Ici, pas de petit sac à dos, mais un sac à main quelque peu plastifié aux couleurs de Nike (bon ba avec des logos partout quoi). Ça change, rien d’extraordinaire, mais on sent d’ors et déjà qu’il s’agit d’une course pour femmes.

Je sors évidemment le t-shirt tant attendu ! Il est beau, sent bon l’été avec son corail tape à l’oeil, et fait assez touriste avec son énorme « AXMS TXER DXAM » réfléchissant. Quoi qu’il en soit, je suis fan.

IMG_9856Version nuit

Je passe frénétiquement mon bracelet-SAS autour de mon poignet et comme la débutante que je suis, je me retrouve coincée.. La course est dans deux jours et toute la ville saura que je suis dans le SAS rose, j’assume ;).

La grande découverte pour moi reste celle du dossard. J’avais plutôt l’habitude des dossards à épingler sur l’avant de son t-shirt et là, il n’en est rien, il suffit d’enfiler une bande de papier autour de ses lacets. Pratique, je valide !
Bref, ce kit me donne envie de courir et de tout donner !

Le coup dur – la blessure:

J’ai toujours eu l’habitude de marcher, mais pendant mon séjour j’ai explosé très largement mon « compteur podométrique » ce qui, mêlé à une chaussure neuve, m’a causé une inflammation du tendon d’Achille gauche (merci les frottements). Et comme je suis relativement têtue, et que je ne voulais pas gâcher totalement mon week-end, j’ai continué à arpenter la ville, ce qui n’a rien arrangé.

Je suis donc arrivée au stade, samedi 16 mai vers 20h, après deux jours de désespoir et de panique, boiteuse et pas du tout rassurée quant à la finalité de cette course.

La course:

Pour me sortir un peu la douleur de la tête, j’ai presque tout fait sur le village: maquillage, tatoo, photo, test de boissons et dégustation de glace (par 10 degrés..). Histoire de bien me mettre dans l’ambiance 😉

IMG_8152Avec mes peintures de guerre 😉

Heureusement j’étais avec mes deux coureuses françaises, qui m’ont bien soutenu, et dans un sens, porté.

IMG_8150L’immense file d’attente !

Après une attente relativement longue dans le froid (due aux nombreuses retardataires venues récupérer leur dossard avant la course…), un échauffement des articulations (surtout la cheville), le départ est donné.

IMG_8154L’arche de départ avant la cohue.

Une marée de filles s’élance à travers les rues et ruelles amstellodamoises. Le souffle est bon, la douleur se tait et le rythme se trouve facilement. Je cours !
C’es étrange à dire, mais c’est pourtant ce que je me répète pendant toute la durée de la course « Je cours. Je suis en train de la faire ». Tout s’enchaine très vite, les mètres puis les kilomètres. Il est 21h30, il fait bon, les gens sont dehors et nous applaudissent, encore et encore.
Je visite à nouveau cette ville que j’aime tant, avec une vision différente. Toutes ces rues nous appartiennent.Chaque pavé foulé, chaque pont traversé, tout me boost littéralement. Avant le départ, je ne savais pas ce que je faisais là, et à cet instant précis, j’ai trouvé ma réponse. J’aime ça tout simplement.
Et finalement la ligne d’arrivée se rapproche de plus en plus. Arrivée au 8ème kilomètre, après avoir passé deux ravitaillements (3e et 6e km), je faiblis légèrement, un léger coup de mou qui durera jusqu’au 9ème km.

Et puis je vois enfin le stade où nous devrons affronter les 200 derniers mètres, il est proche. « I will do it. I’m doing it ! ».
Je suis bien, je me sens tellement bien, je sais que je peux encore relancer ma foulée, mais j’attends de franchir l’entrée du stade. Je me réserve pour ces 200m justement.
Ca y est, j’y suis.
J’entends la foule dans les gradins, le speaker qui scande des choses incompréhensibles en néerlandais, je sens l’excitation des coureurs, ou peut être est ce seulement la mienne, celle qui me pousse à accélérer.
J’accélère, je ne cours plus, je vole. Le stade sous mes pieds me porte comme lors de mes fractionnés (bon pas tous non plus hein..). J’accélère encore en voyant l’arche finale.

J’ai l’impression que mes jambes vont se décrocher, se déboiter tellement je suis en grand écart. Je manque de perdre mon K-Way, jusqu’alors accroché à ma taille.
Un coach me rejoint et décide de me pousser à courir encore plus vite: « Come on girl ! Come ONNNNNNNNN !! » et nous franchissons la ligne d’arrivée ensemble en 54’04 » (RP jamais égalé jusqu’a maintenant).
Un high five et un « Great ! I’m looking for you girl » plus tard, je quitte le coach, je récupère mon bracelet-médaille et titube jusqu’au ravitaillement fait d’eau et de glace (encore ?!)

I DID IT !

IMG_8155

J’adore la médaille ! Enfin mon petit bracelet représentant les canaux amstellodamois 😉
Il fallait y penser, The Boyscoot l’a fait !

IMG_9863

IMG_9861

IMG_8172

Je retrouve Ysa et nous rentrons tranquillement vers nos auberges respectives après avoir encouragé les dernières coureuses.
Et comme vous le savez déjà, le lendemain, je me lève tôt; j’ai brunch 😉

IMG_8223

Je suis sur un petit nuage et je n’arriverai pas à redescendre avant une bonne semaine..
Cette course est et demeure MA course. Mon véritable coup de <3.

Et vous, des souvenirs de courses inoubliables ?
Une course à l’étranger ?

Publié par

Marie-Anaïs, 23 ans, overbookée mais passionnée; de sport(s), de découverte(s), et bien d'autres encore, vous accueille dans son univers parfois décalé mais parfaitement ancré dans ses runnings ;)

4 thoughts on “Nike Women’s Run – Amsterdam Race 🇳🇱

    1. Merci !
      Oui moi même avec le recul, je me dis que je pouvais être contente de moi 🙂
      C’est vraiment une sensation très différente de courir à l’étranger, j’ai eu l’impression de redécouvrir le running. Si tu en as l’occasion, fonce !
      Je parlerai bientôt de celle couru à Londres 🙂 et je vais essayer de faire une petite sélection de courses étrangères qui pourraient être sympa 🙂
      Bienvenue et bonne visite alors !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s