Un petit tour à Amsterdam

Ca y est, cela fait déjà une semaine que j’ai participé à mon 1er vrai 10km officiel: la Nike Women’s Run à Amsterdam, mais j’y reviendrai dans un autre article hihi. Retour en quelques mots sur ce petit week-end.. Je ne connaissais pas du tout les Pays-Bas de façon générale et encore moins Amsterdam. C’était une ville totalement floue pour moi. Autant pour certaines capitales européennes, j’ai déjà une idée globale des choses incontournables à voir (ou ne pas voir.!), mais là rien du tout ! Enfin si, une chose: la consommation légale de certaines substances.. Autant vous dire que ce n’était donc pas une ville qui m’attirait.. Et j’avais tord !

A la découverte d’Amsterdam

La ville est tout simplement sublime. Petite, à taille humaine comme on dit, tout en laissant un sentiment d’espace permanent. L’architecture est surprenante, typique apparemment des villes du nord, j’avais pour ma part l’impression de me promener à DisneyLand. Tout était beau, grand et.. penché  ! Aucun immeuble n’est réellement droit, c’est d’ailleurs assez drôle. J’y suis parti seule, dans une ville où je ne maitrise pas la langue (oui oui, je suis totalement nulle en anglais et ne parle pas un mot de néerlandais.. surprenant me direz-vous ! :p) mais j’ai très vite arrêté d’utiliser mes guides et plans. Tout est accessible à pied et très bien indiqué. Les gens sont accueillants, souriants, polis et beaux. Et zen, ouverts d’esprits, ils prennent le temps de tout. Le contraire de ma vision des parisiens depuis que je travaille dans notre chère capitale.. C’est une ville très verte où j’ai retrouvé la capacité de respirer. A respirer, mais aussi et surtout à flâner, à errer, à prendre le temps de vivre sans montre. Bref, je m’emballe comme une enfant.. Ahah ! 😀

RijksmuseumLe Rijksmuseum

Le pont des Arts amstellodamois dans le quartier rougeLe « pont des arts » amstellodamois 

Le marché aux fleursLe marché aux fleurs 

Premier jour – Mercredi:

Je suis parti de gare du Nord pour la capitale hollandaise mercredi 13 mai pour une arrivée vers 13h45, soit environ 3h20 après mon départ, ce qui prend autant de temps que pour me rendre dans ma ville préférée: Montpellier. Bref.

A mon arrivée à Centraal Station, je me rends compte à quel point je vais être perdue et que « oh mon dieu c’est du Néerlandais » ! Je ne voulais pas prendre les transports pour me rendre jusqu’à mon hôtel pour deux raisons: je ne veux pas dépenser d’argent inutilement et je ne comprends absolument pas leur fonctionnement -_- » Armée de mon plan, je me dirige presque au hasard jusqu’à mon auberge, très bien située puisqu’à moins de 5 minutes de la place des musées (Rijksmuseum, Stedelijk museum, Van Gogh museum et le concert-gebouw). Je ne m’éternise pas, je pose mes affaires et je repars avec pour objectif repérer le lieu de départ de la course: Olympics Stadium ! Je me perds un peu en y allant, d’où l’utilité de ne pas attendre le jour de la course pour y aller ! 😉

IMG_2427

La première journée se passe bien, même si je me sens quelque peu seule entourée de tous ces gens qui ne me comprennent pas et que je comprends pas non plus. J’ai une seule envie après avoir tant trainé: rentrer à l’auberge, où je me sens presque aussi seule, voir plus, car je suis obligée de parler aux gens.. Certes il y a la Wifi et je peux communiquer avec mes proches, mais j’essayes quand même de m’intégrer et je me rends compte que ça sera difficile.. Du coup, je mange à l’auberge et je ressors, cette fois pour aller flâner un peu du côté d’Overtoom, une des rues principales de la capitale. Rue passante mais pas indispensable à voir d’après moi, hormis pour voir les écuries de la ville, et le fameux De Hollandsche Manege situé au numéro 200 environ.

Deuxième jour – Jeudi:

Je veux bouger et « rentabiliser » mon week-end. Alors pas une minute à perdre, je dois visiter le plus possible en un minimum de temps tout en prenant tout mon temps. Paradoxal, mais plus que possible dans cette ville. Tellement possible que je dévore les rues, je photographie en rafale tous les détails qui attirent mon oeil de française (autant vous dire beaucoup de choses), et me retrouve à l’autre bout de la ville. C’est ce que j’ai bien aimé d’ailleurs dans cette ville, j’avais l’impression d’être un chat en train de suivre un papillon. Je suis donc parti de mon Out-Zuid assez résidentiel pour gagner le Joordan, le quartier plus conservé, en passant rapidement par la zone des canaux sud et le quartier Centrum, où se trouve une de rues que j’ai préféré: Haarlemmerstraat, je ne saurais trop vous dire pourquoi…

IMG_2694

Les canaux et les vélos.

IMG_2525Anne Frank Huis, Westerkerk & Tulip Museum

IMG_2549

IMG_2556

Je pique-nique dans Wonderpark et fais demi-tour par des « chemins de traverse », dans lesquels je me perds un peu je l’avoue, mais c’est tellement agréable ! Et file récupérer mon race pack chez Run2Day (Overtoom)avant de retourner à l’auberge.

IMG_2590

Et là, miracle: une française est arrivée dans ma chambre pendant mon absence (j’étais dans un dortoir de 12 lits). On fait rapidement connaissance, et puis je la laisse s’installer et se reposer tranquillement pendant que je vais visiter en courant le Vondelpark.

IMG_8085

Aurélie deviendra ma traductrice officielle pendant nos petites aventures. Dont la première a lieu le soir même avec une visite nocturne de la ville et son fameux « Red Light District« , après avoir testé un petit restaurant indien beaucoup trop épicé sur Leidsestraat. Très célèbre quartier certes dont tout le monde parle, mais qui est davantage « caché » que je le pensais, nous avons cherché pendant une bonne heure en passant par diverses petites rues qui nous ont conduites tour à tour au Bloemenmarkt, au Museum Het Rembrandthuis ( maison-musée Rembrandt) avant de tomber comme par magie dans une de ces fameuses ruelles aux vitrines très… »animées » 😉

IMG_8095

IMG_8093

Troisième jour – Vendredi:

Les deux jours suivants, dont le samedi de la course, seront plus « calmes », avec moins de déplacements à pied et plus de repos à l’hôtel pour limiter la sollicitation de mes petites jambes et surtout à cause d’une douleur dans le tendon d’Achille due aux frottements répétés de ma basket. On sort quand même se promener (merci le tramway et la fameuse ligne 5 qui va partout !!! :p), et allons goûter une des petites spécialités locales: des mini pancakes avec strawberries et chocolat (Miam ! J’en ai encore l’eau à la bouche 😉 )

IMG_8108 Puis je rentre à l’auberge me reposer un peu pendant qu’Aurélie part visiter le Van Gogh Museum (dont elle me dira beaucoup de bonnes choses, elle vous le conseille 🙂 ). Je fais la connaissance de Maria, une de nos nouvelles colocs, qui est médecin en Argentine (le hasard fait parfois bien les choses !). Puis on décide, pour ne pas gâcher notre week-end, d’aller visiter le seul musée que je voulais vraiment voir: la Maison d’Anne Frank. Je ne sais pas réellement pourquoi, je n’ai jamais lu son livre, mais c’était une obligation pour moi d’y aller. Peut-être parce que cette guerre m’a vraiment « marquée ».. Nous attendons une bonne heure dans le froid (si vous décidez d’y aller, pensez à réserver vos places à l’avance sur internet 😉 ), nous entrons dans le musée totalement gelées mais heureuses en sachant qu’un certain nombre derrière nous ne passerons pas la porte (le musée ferme peu de temps après notre entrée). C’est un beau musée, accessible à tous puisque traduit en plusieurs langues. Ils ont conservés certaines pièces de la vraie maison ce qui rend la visite vraiment intéressante, même si le nombre important de visiteurs limite un peu nos mouvements. Photos interdites, désolée… La visite terminée, j’abandonne les filles qui décident de sortir et rentre à l’hôtel car demain est le jour J !

IMG_2530

Le Jour J – Samedi:

C’est officiel, c’est aujourd’hui, c’est le jour de la course. On se la joue plus que calme avec ma super coloc’: je l’accompagne chez son coiffeur, on croise Doutzen Kroes la plus que belle mannequin de Victoria Secrets, on mange toute les deux, je l’aide à se préparer, elle me remonte le moral à coup d’encouragements puis viens vite le moment de se dire « au revoir ». Et « merci » aussi pour ce week-end, pour ces petits moments partagés. Elle repart demain matin aux aurores pour l’Allemagne où elle réside depuis quelques temps et on ne se reverra sûrement pas avant. Elle me souhaite bonne chance et file vers sa soirée. Une très belle rencontre qui je l’espère perdurera dans le temps mais qui m’aura donné encore plus soif d’aventures ! (Si tu lis ce message, coucou ma poulette ! :*)

IMG_8117Avec Doutzen Kroes

Direction le stade donc pour moi, en boitant, le moral dans les chaussettes, sans grande conviction quant à la finalité de cette course en ayant un objectif: prendre le départ et finir ce satané 10km. Au stade, je retrouve deux bloggeuses françaises: Aline alias « Paumée à Paris » et Ysa de « Pour voir la vie en couleurs ». Finalement très français ce week-end !

Cette journée étant très orientée course, je vous invite à lire l’article sur la Nike Women’s Run Amsterdam 😉

La fin du voyage – Dimanche:

Ca y est, on est dimanche 17 mai et c’est déjà mon dernier jour. Tout est passé si vite et pourtant j’ai l’impression que je connais cette ville comme si j’étais chez moi. Je dois quitter l’auberge pour 10h, mais je décide de rendre mes clés vers 9h30 pour visiter encore un peu avant de retrouver les filles avec qui j’ai rendez-vous pour bruncher. Ca tombe bien: J’ai faim ! Je prends la direction du musée Heineken Experience, pas pour visiter mais pour récupérer les copines, puis go chez Coffee&Coconuts sur Ceintuurbaan pour un petit brunch dominicale.

IMG_8223

Nous poursuivons notre exploration de la ville, avec notamment les boutiques de Leidsestraat, le Nationale Opera & Ballet, l’Hermitage,..IMG_2722

IMG_2740

puis direction la gare pour le retour pour Ysa et moi. Arrivée à Paris vers 22h30, je retrouve ma maison vers minuit. J’enchaine avec le travail dès le lendemain alors je ne traine pas trop. Surtout que la fatigue me gagne.

IMG_8045 Et après ?

L’architecture en elle-même est surprenante, ils ont réussi à conserver réellement tout le charme d’autrefois. J’apprécie aussi le fait que les amstellodamois aient l’air totalement détaché du fait que de grandes et belles bâtisses puissent être de simples lieux d’habitations et que certains lieux très modestes soient des musées importants dans leur culture. Ils accordent finalement peu d’importance à l’apparence tant que le contenu est préservé (que ce soit en matière de bâtiments que de gens 😉 ). C’est l’idée que je me fais d’eux du moins.

Il est important de savoir que:

  • Tout est accessible à pied (ou à vélo) et très bien desservi par les lignes de tramways et de bus.
  • Qu’importe où se trouve votre hôtel/auberge/B&B, vous pourrez tout voir (ou presque..), c’est une petite ville, pas besoin de loger en plein centre, promis !
  • Si vous voulez visiter les musées, décidé le à l’avance pour prendre vos billets sur internet, ce qui vous fera gagner de précieuses minutes voir heures !
  • C’est une ville du nord.. Donc il fait souvent frais (surtout le soir), mais rien de très méchant non plus.. Prévoyez de quoi vous couvrir quelque peu. Il a plu un seul jour pendant mon séjour (soit quatre jours de moins qu’à Paris :p), mais j’ai peut-être eu de la chance ! 😉
  • Le côté CoffeeShop (non non ce n’est pas le lieu où l’on boit un simple café…) est effectivement très présent.. Si on veut le voir ! Il y en a presque partout certes, mais on l’oublie très vite. Ils ne sont pas cachés du tout (en même temps, c’est difficile de cacher pareilles odeurs..!) , mais ce n’est pas trash comme j’ai pu l’imaginer. Pareil pour le Quartier Rouge.

Et moi dans tout ça ?

Après près de 400 photos, 30 000 pas/jour, des kilomètres de visite (et de run 😉 ), de belles rencontres et une médaille, je pense avoir changé un peu pendant ce long week-end. Quand on se retrouve seul, on se retrouve avec soi même et on se rend compte de certaines choses. J’ai compris que je voulais vivre d’autres moments comme ceux là. A mon retour, un collègue m’a demandé pourquoi j’étais partie seule. Avec le recul je me dis que c’était un vrai choix et qu’il a été bénéfique. J’ai moins peur de vivre des aventures inhabituelles maintenant. Et je me sens plus libre. Je n’aurais pas voulu vivre ça avec mes amis et/ou ma famille, je l’ai expliqué à certains et ils le comprennent, enfin je crois. On a parfois besoin d’être seul pour vivre les choses pleinement. Pour être totalement soi et dans l’instant. Enfin seule, pas tant que ça.. J’étais avec ma Auré, disons qu’on était seules à deux 😉

Je pense que je retournerai à Amsterdam, c’est une ville dans laquelle je me suis sentie très à l’aise, presque comme si j’y étais chez moi. Je vous le conseille. C’est une ville très sûre dans laquelle je n’ai pas eu peur de me promener même tard le soir. Mais avant, il faut que je révise mon anglais ! Ahah

Si vous aimez le vélo, la nature, Venise, l’art et/ou l’architecture, vous adorerez cette ville. Enjoy ! Un vrai coup de coeur pour ma part, je suis littéralement tombé amoureuse de la ville et de ses habitants. ❤

Avez-vous déjà visité Amsterdam ? Avez-vous envie d’y aller ou d’y retourner ? Avez-vous aimez ? Pourquoi ?

Bref, après avoir écrit ce roman, je vais aller rêver de mes prochaines aventures 😉 Bye !

Publié par

Marie-Anaïs, 23 ans, overbookée mais passionnée; de sport(s), de découverte(s), et bien d'autres encore, vous accueille dans son univers parfois décalé mais parfaitement ancré dans ses runnings ;)

One thought on “Un petit tour à Amsterdam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s